gotty

Pas de pitié pour les croissants !

16 juillet 2008

Apprenons à compter - L'empreinte écologique

empreinteNous avons parlé hier du bilan carbone, enchainons aujourd'hui par un autre indicateur environnemental : l'empreinte écologique.

Nous avions vu les problèmes majeurs du bilan carbone, qui sont que le CO2 devient l'unique indicateur de l'environnement, et qu'il permet une délocalisation de la pollution qui apparaît comme positive. L'empreinte écologique résous dans une certaine mesure ces deux problèmes.

La Terre a une superficie de 51 milliards d'hectares : 36 milliards sont des océans, 15 milliards des terres émergées. De ces terres émergées, une partie est utilisée pour l'agriculture, une autre pour l'industrie forestière, une autre pour absorber notre CO2 (des forêts toujours, mais pas celles utilisées pour l'industrie) etc. Bref, l'homme "colonise" une certaine surface pour ses activités.

Le principe de l'empreinte écologique est de mesurer la surface qui nous serait individuellement nécessaire pour vivre. Quelle devrait être la surface d'une île déserte pour que l'on puisse y vivre en gardant le même confort ? L'hypothèse de base étant bien entendu que notre train de vie doit être soutenable, donc que les ressources doivent pouvoir se renouveler et que les déchets doivent pouvoir être dégradés.

Prenons un exemple. Supposons qu'une vache de 800kg (dont 350kg comestibles) ait besoin d'un champ d'un hectare pour s'alimenter durant une année. Si je mange 100g de viande tous les jours, je consomme donc 35kg dans l'année : il me faut donc 0,1 ha pour couvrir mon alimentation carnée sur l'année. De même, j'émets 3 tonnes de CO2 par an en me déplaçant. Pour que cela soit durable, il faudrait disposer d'une surface de forêts capables d'absorber (par photosynthèse) ces gaz, soit environ 1 ha. On peut continuer le calcul pour l'ensemble de ma consommation (habitation, consommation de fruits, légumes et poissons, production d'énergie électrique...) et sommer l'ensemble des surfaces, pour obtenir au finale mon empreinte écologique, exprimée en hectares.

Compte tenu du fait que nous ne sommes pas la seule espèce sur Terre, nous pourrions nous arroger entre 1,8 et 2ha par personne. Et bien devinez quoi ? On dépasse largement cette valeur : l'Union Européenne tourne autour de 5ha par personne. C'est sur ce chiffre que se reposait le président Chirac quand il déclarait à Johannesbourg : "Si l’humanité entière se comportait comme les pays du nord, il faudrait deux planètes supplémentaires pour faire face à nos besoins."

Voici quelques exemples de valeurs d'empreinte écologique par pays (source Wikipedia):

Continent

Pays
Amérique du Nord 9,4 ha
Émirats arabes unis 11,9 ha
Union Européenne 4,8 ha
USA 9,6 ha
Europe (hors UE) 3,8 ha
France 5,6 ha
Moyenne pour un terrien 2,2 ha
Pays-Bas 4,4 ha
Moyen Orient et Asie centrale 2,2 ha
Hongrie 3,5 ha
Amérique Latine et Caraïbe 2,0 ha
Turquie 2,1 ha
Empreinte écologique disponible 1,8 ha
Brésil 2,1 ha
Asie(et Océanie) 1,3 ha
Algérie 1,6 ha
Afrique 1,1 ha
Chine 1,6 ha



Kenya 0,8 ha

Comme vous pouvez le constater, le terrien moyen utilise une surface moyenne supérieure à celle disponible. Comment est-ce possible ? Tout simplement parce que notre train de vie n'est pas "durable", au sens propre du terme : il ne peut pas durer comme ça. Nos déchets n'ont pas le temps d'être assimilés qu'on en rajoute, la surpêche est un problème majeur, nous érodons les sols...

L'avantage de cet indicateur est qu'il prend autre chose en compte que les simples gaz à effet de serre : une alimentation carnée augmente très nettement l'empreinte écologique, alors que son impact sur un bilan carbone est moins compréhensible. De même, les déchets de notre consommation courante sont également pris en compte. Certains impacts sont néanmoins toujours sous estimés, et notamment les notions de biodiversité et celle de toxicité des écosystèmes.

Mais, dites-moi, on n'a vu que des indicateurs environnementaux depuis le début de semaine. Pourtant, le développement durable n'est-il pas un ensemble mêlant social, environnemental et économique ? Ola, il va falloir y remédier et présenter un indicateur social... demain... (je ménage bien le suspense n'est-il pas ?)

Posté par Gotty à 15:07 - Empreinte écologique - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    3,26 planètes au pipo-test sur le site d'agir 21 (http://www.agir21.org/flash/empreinteecoweb/loadcheckplugin.html). A vue de nez, ça a l'air à peu près aussi crédible que les tests psychologiques de facebook mais ça donne un ordre de grandeur. Et toi Gotty, sors-tu grandi du test de l'empreinte écologique ?

    J'ai hâte de lire l'article sur l'indicateur social. Maintenant que je sais scientifiquement que les Américains font beaucoup d'émissions et ont des grands pieds, je me demande s'ils sont deux fois plus asociaux que les Français.

    Posté par tiou, 16 juillet 2008 à 17:00
  • Ah oui, je voulais donner un lien vers ce site. Le test est en effet extrêmement pipo vu le peu de questions, et vu comme nous sommes influencés pour répondre. J'ai quand même fait le test, et je tombe sur 1.89 planètes (en déclarant que je ne prends jamais l'avion hmmmm).

    Beaucoup plus précis, le bilan carbone personnel : http://www.bilancarbonepersonnel.org/

    Posté par Gotty, 16 juillet 2008 à 17:16
  • 2,15 planètes pour le premier test

    et 1,1 tonne (+/-30%)

    il est peut être mal fait ce test, il me donne envie de rien changer !

    Posté par Val, 17 juillet 2008 à 09:04
  • Rappelons une nuance : il s'agit de 1,1 tonne de carbone, donc environ 4 tonnes de CO2.

    Par an, nous avons le droit à 0,5 tonne de carbone ou 2 tonnes de CO2.

    Les résultats sont donc relativement homogène pour toi, tu consommes "seulement" 2 fois trop selon ces deux tests.

    Posté par Gotty, 17 juillet 2008 à 09:07
  • Tiens, on ne peut pas modifier ses propres commentaires imprécis.

    C'était 1.1 tonne de C et donc 4 tonnes de CO2, je suis djûst.

    Posté par Val, 17 juillet 2008 à 09:08

Poster un commentaire