gotty

Pas de pitié pour les croissants !

09 juillet 2008

Décryptage

G8_plantationsLe G8 s'accorde pour réduire de 50% ses émissions de GES d'ici 2050 ? Info ou intox ? Voici un petit décryptage, fondé sur l'article du Monde.

Les dirigeants du G8 se sont engagés, mardi 8 juillet, à Toyako, au Japon pour que les émissions mondiales de gaz à effet de serre soient réduites de 50% d'ici à 2050.

Quand on parle de 50%, il faut un niveau de référence : en terme de gaz à effet de serre, la référence est souvent 1990 (c'est également la référence du protocole de Kyoto) donc on peut imaginer qu'il en est la même chose ici. Deux questions : que représente 2050, et que représentent 50% ?

2050, c'est dans 42 ans. Faisons un retour en arrière ; souvenez-vous, il y a 42 ans : les Etats-Unis étaient présents au Viet-Nâm et De Gaulle était président en France. On ne connaissait pas la surface lunaire, le sida ou le trou de la couche d'ozone. Il n'y avait ni blog, ni internet, ni ordinateur personnel. L'angleterre était championne du monde de football. En 1968 par exemple, on signait le traité de non-prolifération  : on voit aujourd'hui à quel point il est facile de l'appliquer... Bref, imaginer que l'on pourra contrôler nos émissions de CO2 sur une période de 42 ans est déjà bien présomptueux, mais s'accorder 42 ans pour régler un problème qui à n'en pas douter aura fait des petits d'ici là, c'est suicidaire.

Maintenant, attaquons-nous à la question des 50%. Voici un tableau des émissions des pays du G8 (chiffres issus de www.gapminder.org) :

Pays tC02/hab Habitants
(en millions)

Emissions totales
(en MtCO2)

US 19 300 5700
Canada 15 33 495
Italie 6,8 60 408
France 6,4 60 384
Allemagne 10 80 800
UK 11 60 660
Japon 8,7 120 1044
Russie 10 141 1410
Total
854 10901

Le G8 émet donc 11 milliards de tonnes de CO2 par an (30% des émissions mondiales) pour une population de moins d'un milliard d'habitants. L'engagement est de réduire cette quantité de moitié, donc d'arriver à 6 milliards de tonnes de CO2 par an. Comme nous l'avons vu dans un article précédent, l'atmosphère peut absorber chaque année environ 12 milliards de tonnes de C02 : on peut dire que les humains disposent de 12 milliards de tonnes de "quotas naturels". Le G8, représentant environ 15% de la population mondiale, s'engage donc, d'ici 42 ans, à ne s'emparer que de la moitié de ces quotas. C'est un beau geste non ? 15% des habitants qui s'engagent à ne pas manger plus de la moitié du gâteau (mais d'ici 42 ans, hein, faut pas non plus se presser...)

Cette formulation vise à enrôler les grands pays émergents tels la Chine ou l'Inde dans ces efforts, en faisant appel à la "contribution de toutes les principales économies", ainsi que l'a toujours exigé l'administration américaine.

La Chine émet actuellement 3,9 tonnes de CO2 par personne, l'Inde et le Brésil moins de 2 : ces pays émettent à eux trois moins de 7 milliards de tonnes de CO2 par an : représentant 40% de la population mondiale, ils émettent... 55% de leurs "quotas naturels".

Raisonner en terme d'émissions globales et non en terme d'émission par tête n'a pas de sens : il est sûr que l'Inde va polluer plus que les pays occidentaux, mais tant que chaque habitant ne prend que sa part du gâteau et pas plus, il n'y a aucun problème. Que les obèses occidentaux demandent aux malnutris du monde entier de suivre leur régime parce qu'ils ont du mal à se motiver tout seul, c'est un peu fort en chocolat...

Posté par Gotty à 15:37 - Carbone - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Miam le chocolat et toi?

    Posté par Val, 09 juillet 2008 à 15:57
  • 3 étoiles pour la conclusion !
    Une solution bien pratique pour le G8 consiste à délocaliser toutes les industries lourdes émettrices de CO2 dans des pays du tiers-monde qui devront eux se démerder avec les objectifs de Kyoto. S'il y en a encore à délocaliser. Mesquin, moi ?

    Posté par tiou, 09 juillet 2008 à 16:05
  • Ohh, t'inquiète tiou, elles ont déjà bien commencé !

    Posté par Gotty, 09 juillet 2008 à 16:13
  • Je compléterai tout cela en disant qu'il est effectivement parfaitement idiot ou injuste de demander à des pays très peuplés (la Chine, l'Inde) d'atteindre le même niveau d'émission que nos petits pays européens, comptant une population dix voire vingt fois nombreuse.
    S'il s'agissait d'une véritable déclaration se voulant porteuse de principes, le G8 aurait préféré un seuil d'émission par habitant.

    C'est d'autant plus injuste que les pays développés polluent encore bien plus que les PVD. C'est tellement simple de demander vaguement à chaque pays de réduire de 50% plutôt que de se fixer un réel objectif égalitaire.

    Demander unilatéralement aux PVD de réduire leurs émissions c'est finalement leur demander de décélérer leur développement puisque les PVD ne disposent pas, pour la plupart, de technologies permettant de produire de l'énergie en polluant peu (nous non plus finalement, mais comme la France est à 70% au nucléaire et qu'on ne parle que des GES, ça va, on est perché).
    La demande du G8, si elle ne s'accompagne pas de dons technologiques, pousse donc les PVD dans le mur : soit vous refusez, et nous pourrons dire que ce n'est pas entièrement notre faute quand on appellera les Pays-bas la mer d'Hollande, soit vous sabordez votre développement et votre émancipation des pays développés, mais au moins vous aurez la satisfaction d'avoir sauvé la Terre - pour nous.

    Cette déclaration du G8 serait donc extrêmement égoïste et grave ... Si on ne prenait pas en compte le fait que finalement, le G8 se fiche un peu des émissions de gaz à effet de serre.
    Il fallait faire une déclaration à ce sujet pour rassurer les populations et montrer qu'on s'occupe du problème, mais finalement, il y a tout de même une crise bancaire et un pétrole cher autrement plus pressés pour nos chers, si chers intérêts à court terme.

    Posté par H, 18 juillet 2008 à 13:50

Poster un commentaire